L’intelligence collective des réseaux sociaux au service de votre projet entrepreneurial

Home/E-Business, Outils/L’intelligence collective des réseaux sociaux au service de votre projet entrepreneurial

L’intelligence collective des réseaux sociaux au service de votre projet entrepreneurial

Par Benjamin Beeckmans

 

Une des questions qui se pose rapidement à tout candidat entrepreneur est la validation du potentiel de marché de son idée. Une utilisation astucieuse de l’intelligence collective des réseaux sociaux peut permettre de qualifier rapidement la déclinaison la plus prometteuse de l’idée et de mieux quantifier la demande potentielle.

Souvent, si l’expérience ou le feeling permettent à l’entrepreneur d’identifier rapidement une opportunité de marché, typiquement sur base d’un « pain point » bien défini, la phase suivante qui consiste à déterminer la meilleure réponse à apporter à ce problème reste incertaine.

Les spécialistes des études de marché vous le diront : les gens ont beaucoup de mal à dire ce qu’ils aiment mais ils peuvent vous dire très vite ce qu’ils n’aiment pas. C’est là où les réseaux sociaux peuvent nous aider.

social-network-linksCe qui a réellement changé avec les réseaux sociaux par rapport aux études de marché classiques, ce n’est pas tant la quantité d’information disponible mais la rapidité d’accès et son faible coût relatif. Les réseaux sociaux permettent aujourd’hui de prendre le pouls d’un marché potentiel en suscitant un flux d’informations positives ou négatives sur base d’une proposition de valeur innovante.

Prenons l’exemple de Fiat Belgique qui a utilisé sa page Facebook pour tester auprès de ses fans un nouveau design pour sa nouvelle Fiat 500, avant de proposer à la vente le modèle à damiers qui avait remporté en quelques jours le plus de suffrages. Pourquoi ne pas s’en inspirer pour susciter des commentaires, tester intelligemment et à peu de frais votre idée de service ou plus précisément le format ou la présentation de votre produit ? Positif ou négatif, tout commentaire ou réaction vous permettra d’affiner votre proposition de valeur.

A un autre niveau, les plateformes de crowdfunding de type Kickstarter ou MyMicroInvest sont des bons exemples de la manière dont d’autres réseaux que Facebook ou LinkedIn peuvent vous aider à valider ou à filtrer vos idées. En effet, quelle meilleure façon de déterminer si une idée va prendre que de demander à un groupe élargi et divers, extérieur à votre cercle d’amis, de payer à l’avance pour que votre idée se concrétise ?

Ce n’est probablement pas un hasard si l’on observe un nombre croissant de sociétés utiliser ce type de plateformes non seulement pour lever des fonds mais également pour quantifier la demande avant toute phase de production. Tesla, une des sociétés les plus innovantes au monde s’en est servi et d’une manière très audacieuse. En demandant à ses clients une commission de réservation de $5,000 pour son prochain modèle, elle a pu non seulement déterminer à l’avance la demande mais au passage elle a optimalisé la gestion de son fonds de roulement, se finançant à 0% d’intérêt, plutôt que de devoir faire appel à du financement bancaire qui lui aurait coûté certainement beaucoup plus cher.

Photo profil - Benjamin Beeckmans

 

Un article rédigé par Benjamin Beeckmans, Formateur dans le programme E-marketing & E-commerce

A lire sur le sujet
The Network always wins, Peter Hinssen¸2015, McGraw-Hill
The eight essentials of innovation, McKinsey Quarterly, 2015

Image credit: Shutterstock

15 juillet 2015|Categories: E-Business, Outils|Tags: , , |