Photo profil - Serge van OudenhoveUn article de Serge van Oudenhove, formateur dans Brainstorm & Boost, Partner et Business Designer chez BusinessValueDesign

 
 

On entend beaucoup parler depuis ces dernières années de 2 approches que sont le Lean Startup et le Design Thinking afin de créer, tester et valider des concepts innovants.

Lean Startup

Le concept de Lean Startup est un choix approprié pour la création de nouvelles entreprises à travers le développement d’une idée ou d’une vision déjà existante tandis que le Design Thinking est favorisé lorsque l’idée n’a pas encore été trouvée et que les problèmes des clients sont encore très vagues. Par conséquent, ces 2 approches sont complémentaires lors du processus de création d’entreprises.

Développé au cours des années 70 par Toyota, le Lean Management a pour vocation d’optimiser les processus de production en éliminant le gaspillage de temps et de ressources. En 2011, Eric Ries reprend le concept et l’utilise pour le développement de startup qu’il définit comme « une institution humaine conçue pour créer de nouveaux produits et services dans des conditions d’extrême incertitude». Cette approche se base principalement sur la méthode de « développement par la clientèle » qui permet de prendre en compte les besoins des clients le plus tôt possible lors du processus de développement du produit/service.

Design Thinking

Mis en avant par IDEO à la fin des années 90, le Design Thinking peut se définir comme l’utilisation des méthodes et de la sensibilité du designer afin de créer des produits/services qui rencontrent une demande et qui répondent à un problème réel, qui soient technologiquement faisable et qui mènent à un business model viable. Ce processus itératif est avant tout centré sur l’humain en se basant sur une compréhension approfondie des besoins du client et utilise des processus de créativité tel que l’idéation.

Un article intéressant de Roland M. Mueller et Katja Thoring présente le modèle du Lean Design qui a pour prétention de tirer parti du meilleur de ces 2 approches en élargissant leur champ d’application et en mettant en avant des points de convergence. En effet, ces deux approches ont toutes deux pour but de stimuler l’innovation, sont centrées sur l’utilisateur/client, suivent des processus itératifs et utilisent le prototypage afin de tester et de valider des idées.

Lean Startup vs. Design Thinking

Cependant, certaines différences existent entre ces deux modèles. Dans le Lean Startup, l’idée est déjà préexistante et portée par les fondateurs de la startup tandis que pour le Design Thinking, les idées sont générées au cours du processus d’idéation, le point de départ étant un design challenge. Ensuite, l’approche Lean Startup se veut beaucoup plus quantitative et chaque hypothèse est validée par une série de métriques définies au préalable tandis que le Design Thinking va s’appuyer sur un processus beaucoup plus qualitatif et ce afin de comprendre en profondeur les besoins des clients.

Les auteurs mettent en évidence les potentiels suivants pour améliorer ces 2 concepts d’innovation.

Potentiel d’amélioration du Design Thinking.

Il est possible d’améliorer le processus du Design Thinking en matière d’itération en mettant en œuvre des tests plus tôt dans le processus et ce avant même que le prototype existe. Des tests de validation du problème pourraient être réalisés en début de processus et ce afin de limiter le gaspillage d’argent et de ressources. De plus, l’utilisation de techniques plus quantitatives peut être utile lors de la phase de conception du produit et du service.

Potentiel d’amélioration de Lean Startup

Le Lean Startup pourrait s’appuyer sur des méthodes plus qualitatives tels que des entretiens ethnographiques et ce afin d’améliorer la compréhension des problèmes du client. De plus l’utilisation de framework issu du Design Thinking tels que les « personas » ou la « customer journey map » pourront aussi être d’une grande utilité afin d’analyser en profondeur le besoin des clients ainsi que leurs problèmes respectifs.

Le Lean Startup pourrait également bénéficier de l’utilisation de techniques d’idéation, telles qu’elles sont appliquées dans le Design Thinking. Bien que le Lean startup commence généralement avec une idée déjà bien préétablie, il peut être utile d’utiliser des méthodes d’idéation pour itérer cette idée au sein du processus, en particulier avant que l’adéquation produit/marché soit atteinte. Par conséquent, le pivot pourrait être appliqué plus tôt dans le processus via l’utilisation de feedback lors des entretiens qualitatifs avec les clients.

Image Article SE
 

Roland Mueller et Katja Thoring utilisent la dénomination “Lean Design Thinking” afin de décrire le processus qui intègre les fonctionnalités les plus prometteuses de ces 2 approches.

BusinessValueDesign est d’ailleurs une des premières agences d’innovation belge qui utilise ce processus intégré afin d’aider ses clients à explorer les possibilités d’innovation.

Pour plus d’information sur ce sujet, veuillez consulter la publication de Roland Mueller et Katja Thoring : « Design Thinking VS. Lean Startup: A comparison of two user-driven innovation strategies ».

Brainstorm & BoostUn article rédigé par Serge Van Oudenhove, formateur dans le programme Brainstorm & Boost.